Prendre un médicament en allaitant ?

Partager:

Allaitement

Prendre un médicament en allaitant ?

Avec l’Initiative des Amis des bébés,  une stratégie mondiale lancée par l’OMS en 1991, vous serez probablement encouragé dès la naissance à allaiter en étant en peau à peau avec votre nouveau-né. Les bénéfices de l’allaitement maternel pour vous et votre bébé sont de plus en plus connus. Par contre, que faire si vous devez prendre un médicament en allaitant ? Cela signifie-t’il la fin de l’allaitement ?

 

Le passage dans le lait dépend du type de médicament

Plusieurs femmes croient qu’elles devront arrêter d’allaiter ou encore tirer leur lait et le jeter si elles doivent prendre un médicament. Lorsqu’une vous allaitez une portion de la dose d’un médicament peut, en effet, passer dans le lait maternel et être ingérée par le bébé. Mais, la quantité qui se rendra au bébé dépendra du type de médicament, de la quantité de lait ingérée par le bébé, du délai entre la prise du médicament et la tété et  de la manière dont le médicament est administré, par exemple par la bouche versus une crème topique. Règle générale les onguents et les crèmes ne se rendent pas en aussi grande quantité au lait maternel.

 

Sécuritaire ou non ?

Rassurez-vous, plusieurs médicaments sont jugés sécuritaires et sont compatibles avec l’allaitement, car le bébé reçoit une quantité minime de la dose initiale. Par exemple plusieurs antibiotiques pour traiter une mastite ou une infection urinaire sont compatibles avec l’allaitement.

D’autres médicaments le sont moins.  Par exemple, la pilule contraceptive à base d’estrogène réduira la production de lait. D’autres provoqueront des effets secondaires chez le bébé et il faudra discuter des risques versus bénéfices avec votre médecin et pharmacien.  Parfois le simple fait de prendre le médicament tout de suite après avoir allaité fera en sorte que le corps aura éliminé la majorité du médicament avant le prochain allaitement.

 

S’informer

Avant de prendre un médicament, des vitamines ou tout autre produit de santé naturel, demandez toujours à votre pharmacien si celui-ci est compatible avec l’allaitement.

Tout comme lors de la grossesse, vous pouvez également contacter la ligne téléphonique de  Motherisk : qui est un programme du Hospital for Sick Children. Il fournit de l’information à jour sur le risque et l’innocuité des médicaments et autres expositions pendant la grossesse et l’allaitement.

Ils répondent aux questions du public et des professionnels. Ils pourront vous conseiller pour les  médicaments en vente libre, les produits à base de plantes, mais aussi les produits chimiques, les radiations, les maladies chroniques, les infections, les expositions professionnelles, environnementales et autres pendant la grossesse et l’allaitement.  Ils sont disponibles du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 17hrs heure normale de l’Est.

Alors avant de prendre la décision d’interrompre un médicament ou l’allaitement, renseignez-vous  toujours auprès de votre médecin, de votre pharmacien ou de Motherisk.